Mes Biscuits de la Joie

Des biscuits qui mettent de bonne humeur, ça existe? C’est bien connu qu’une petite douceur éloigne un moment les soucis. Non mais, sérieusement: des biscuits qui “dispersent l’amertume” de notre coeur et nous “rendent robuste, joyeux et efficace” dans notre travail, c’est possible? En tout cas, la célèbre religieuse allemande du XIIème siècle, Hildegarde de Bingen, l’affirme quand elle nous parle des vertus de l’épeautre et nous donne sa désormais fameuse recette des Biscuits de la Joie.

Biscuits de la joie croquants et sablés
Une recette antique pour des biscuits d’aujourd’hui.

Déjà au Moyen-Âge, Hildegarde ne se trompait pas quant aux qualités anti-dépressives du petit épeautre. Nous savons désormais que cette céréale contient douze fois plus de magnésium que le blé et une bonne quantité de tryptophane (acide aminé essentiel), précurseur de la sérotonine qui joue un rôle important dans la régulation de l’humeur et du moral. Avec tout ce magnésium, plus possible d’être stressés!

En plus, le tryptophane joue un rôle dans la synthèse de la mélatonine, hormone du sommeil. Traduction: quelques biscuits à l’épeautre pour le goûter, c’est une nuit de sommeil assurée (ça fait un peu slogan publicitaire, non?).

Biscuit sablé et croquant
On obtient un sablé croquant légèrement épicé.

Et ce n’est pas fini: le petit épeautre contient peu de gluten – ce qui le rend très digeste – et peu d’acide phytique, cet acide qui empêche notre organisme d’assimiler tous les nutriments dont regorge cette céréale. Non seulement, de toutes les céréales, c’est la seule qui contient tous les acides aminés, mais c’est aussi  la plus riche en protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux! Si maintenant, vous n’êtes pas convaincus!

Épeautre ou petit épeautre, me direz-vous? C’est de petit épeautre dont il s’agit, même si Hildegarde à son époque ne fait pas de distinction. Cette céréale rustique, très résistante, qui pousse sur les sols pauvres du pourtour méditerranéen est aussi appelé “engrain”. Sa digne représentante,  jamais hybridée,  est le petit épeautre des Alpes de Haute-Provence, dont on trouve la farine en magasin bio.

Maintenant que vous pouvez visualiser tous les bons nutriments que vous absorberez à chaque bouchée, revenons à nos biscuits, IG bas évidemment.

La recette originale des Biscuits de la Joie est très épicée, bien trop à mon goût. Imaginez: 12g de cannelle, 12g de noix de muscade (soit 3 noix de muscade entières!) et 6 clous de girofle pour 250g de farine de petit épeautre ! J’ai donc procédé à quelques modifications pour obtenir une saveur délicatement épicée, tout en respectant l’esprit de la recette.

Pour aller plus loin, je vous conseille les sites suivants :

 “L’épeautre est la meilleure des céréales. Il réchauffe, lubrifie et est de haute valeur nutritive. L’organisme humain le tolère mieux que n’importe quelle autre céréale. L’épeautre est bon pour les muscles et le sang, et il donne de l’entrain. Il met de bonne humeur et rend joyeux. Il est tout aussi excellent sous forme de pain que mélangé à des mets cuits; et il se digère très bien.” Hildegarde de Bingen (1098 – 1179)

♦♦♦

Ingrédients pour une quarantaine de Biscuits de la Joie

Préparation: 30 min

Repos: 1-2h

Cuisson: 12 min

♦♦♦

250g de farine de petit épeautre

50g d’huile d’olive

50g saindoux

50g de sucre de coco

30g de miel d’acacia

2 jaunes d’oeuf

3g de cannelle

3g de noix de muscade

4 clous de girofle

Cannelle,clous de girofle, noix muscade, sucre de coco, miel d'acacia
L’IG du miel d’acacia comme celui du sucre de coco est de 35. Attention, l’IG des miels varie fortement selon les miels. Plus un miel est liquide (ne cristallise pas), plus son taux de fructose est élevé et son IG est bas.

Râper 3 g de noix de muscade (environ ¾ d’une noix entière: armez-vous de patience! Après ça, tout va plus vite) ou bien utiliser de la noix de muscade déjà moulue ( je n’en ai trouvé qu’en magasin bio).

Réduire en poudre 4 clous de girofle (avec un marteau, à défaut de pilon et mortier)

Ajouter la cannelle (déjà en poudre)

Mélanger les épices à la farine avec le sucre et une pincée de sel.

Découper le saindoux en petits morceaux que l’on amalgamera à la farine avec une cuillère en bois.

Sucre de coco, épices, Biscuits de la joie
Le sucre de coco ajouté aux épices rend la pâte brune. Il faut la pétrir à la main car elle a peu de corps.

C’est comme si on “pilait” la farine avec le corps gras pour obtenir un mélange grumeleux.

Battre les oeufs, le miel et l’huile dans un bol et ajouter au mélange précédent. On obtient une pâte un peu collante. La réserver au frigo dans du papier sulfurisé pendant 1 à 2 heures.

Quand la pâte se sera raffermie, l’étaler au rouleau entre 2 feuilles de papier sulfurisé jusqu’à obtention d’une épaisseur d’environ 3 mm.

Découper des formes dans la pâte avec des emporte-pièces.

Emporte-pièces et biscuits de la joie
Plus on a de ronds, plus on a de galettes …

Enfourner dans un four préchauffé à 180° (Th.6) pendant 12min.

 

Textes et Photos: Vie Gourmande ©

 

Recettes de Cuisine Mon blog a été sélectionné par le site Recettes de Cuisine

Print Friendly, PDF & Email